Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A l'assaut de la pyramide de Maslow!

Chers Aminautes, 

Dans un précédent billet sur la Baloo'titude, j'évoquais la pyramide des besoins d'Abraham Maslow. Permettez-moi d'y ajouter quelques réflexions - avant de nous atteler, dans de prochains posts, à une tâche  aussi essentielle que colossale:

Reconstruire la pyramide Version Besoins Parentaux.

Mais pour l'instant, revenons à nos Maslow. Ce psychologue américain du siècle passé a établi une hiérarchie des besoins de l'homme - leur satisfaction conduisant au bonheur (si, si). Les plus basiques (manger/dormir/se reproduire...) se trouvent en bas de la pyramide et les autres (être en sécurité, aimé, reconnu...) permettent de s'élancer vers la pointe. 

Le texte intégral se lit ici: "A Theory of Human Motivation" (1943).

La pyramide s'admire ci-dessous:

A l'assaut de la pyramide de Maslow!

;-)

En réalité, la pyramide de Maslow est un peu moins belle (et solide comme nous le verrons plus bas) que celle des Egyptiens.

Elle se définit par 6 étages:

Transcendance
Pointe de la pointe
(niveau pas toujours mentionné, car Maslow l'a rajouté plus tard)

Accomplissement
(Pointe)

Estime
(Milieu plus haut)

Besoins sociaux
(Milieu)

Besoins de sécurité
(Base)

Besoins physiologiques
(Base de la base)

 

L'analyse de Maslow a un côté absolument logique qui est très jouissif. Chacun peut y trouver une part suffisante de vérité pour que ça lui parle! La plupart des gens se sentent inspirés par cette grimpette:

  1. Elle parle de motivation. Un levier magique qui justifie/allège des tâches qui, en réalité nous pourrissent la vie. Le management d'entreprise et départements de Ressources Humaines l'adooooorent pour manipuler permettre à leurs employés de s'épanouir au travail.
  2. Elle reste modérée: nul besoin de satisfaire à 100% les besoins de base avant de commencer à gravir la pyramide! Heureusement, sinon nous serions certainement tous encore dans les étages inférieurs.
    Autre exemple parlant: un enfant de trois ans peut exiger satisfaction totale et simultanée d'une quantité illimitée de besoins, tous à égalité:
    - faire du vélo 
    - en pyjama
    - et claquettes
    - dans la neige 
    - avec un biberon
    - dans les bras de sa maman 
    - et des bonbons plein la bouche!

    Aux parents de gérer les priorités. "C'est l'heure d'aller te coucher!". (Pleurs)
A l'assaut de la pyramide de Maslow!

Avant de se lancer dans l'ascension de la pyramide de Maslow destination le sommet, mieux vaut prendre en compte les inévitables précipices et autres dangers de chutes de pierres:

  1. Le terrain est très, très instable. La théorie de Maslow ne repose pas sur suffisamment de données (son créateur lui-même l'admettait)
    Pour simplifier, nous pourrions dire que le chercheur a surtout demandé l'avis de ses collègues. (Mais bon, qui ne le fait pas?) Généralement, ils étaient d'accord entre eux, et avec lui. Ce qui nous permet d'imaginer les conversations à la pause café:

    - Hey Max*, now, think a minute, tu préfères prendre ton café après être passé aux waters ou avant?
    - I don't know Abraham, je dirais que j'ai surtout envie de dormir un peu. J'ai passé la nuit avec les rats du labo! 
    - I see Max, le sommeil c'est essential... And you Ruth*, qu'est-ce qui te rendrait heureuse?

    Sous cet éclairage, la pyramide prend tout d'un coup un petit air de théorie de comptoir. (But fear not, the pyramid shall not die, comme vous le verrez plus bas)
  2. La carte topographique est trop petite pour une bonne vision d'ensemble (vous risquez même de rater le sommet). Abraham Maslow s'est limité à l'observation des Occidentaux. Et l'échelle des besoins de l'homme change selon les cultures. Pardonnez-moi de ne pas avancer d'exemples, je ne suis ni chercheuse ni anthropologue, et je serais la première à tomber dans de vils stéréotypes (les estomacs anglais ne satisfont pas leur faim de pattes de grenouilles, ou encore les Sadu hindous n'ont pas besoin de manger(.

  3. Randonnée à basse ou haute altitude, à cheval ou dans la jungle, en hébergement 5* ou sous tente? La théorie de Maslow s'accommode à toutes les sauces - un peu trop facilement.
    Tentez une recherche Google, vous trouverez des pyramides de Maslow pour tous les goûts: enseignement et pédagogiecourtage immobiliermarketing, et surtout management d'entreprise. Car la motivation, c'est la carotte qui fait avancer les employés et permet de vendre tout un tas de produits qui répondent aux besoins des consommateurs. Bam! C'est un peu moins inspirant niveau développement personnel, vous ne trouvez pas?
    Malheureusement, dans ces versions détournées, la référence à Maslow fait souvent office de justification scientifique, alors qu'elle n'a justement pas cette valeur, d'autant que les experts la réfutent quasi à l'unanimité. 

Tout ceci dit, revenons à nos moutons, Chers Parents mais pas seulement.

Car, si tout le monde a le droit de s'amuser avec la pyramide, pourquoi pas nous? 

(N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour être avertis des nouveaux articles!)

Bisoutch,

YannickOnTheRocks/YOTR

 

 

* "Il semble que l'observation se soit essentiellement attachée à ses collègues, et en particulier à Ruth Benedict et Max Wertheimer auquel il vouait une profonde admiration."

Photos: Kyle Loftus, Jérémy Bishop, Bruno Nascimento, Daniel Pascoa on Unsplash

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Yannick On The Rocks

Blogueuse décalée et dévouée aux "Parents mais pas seulement".
Voir le profil de Yannick On The Rocks sur le portail Overblog

Commenter cet article