Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pas ce soir chéri, j'ai Monstres

Pas ce soir chéri, j'ai Monstres

Chers Parents mais pas seulement, aujourd'hui nous parlons de fesses (molles). Permettez-moi d'abord d'arracher net le poil des illusions:  il n'est plus possible d'avoir une vie conjugale considérée comme normale après être devenus parents. (Comparé à une vie conjugale pré-parentale cela s'entend).

Ça fait mal, mais c'est vrai. Ben oui, on passe d'une ambiance relativement débridée à une retenue quasi papale. Et ce n'est pas par mesure de prévention.

Heureusement, personne ne meurt d'abstinence, au pire personne n'en naît.

Mais un autre problème, bien plus grave et sérieux, n'arrange pas les petites affaires de fesse des jeunes parents:

LES MONSTRES EXISTENT.

Ils sont là, partout autour de nous. Ils se dissimulent dans l'ombre, cachés derrière les livres de la bibliothèque. Seule une griffe trop longue les trahit! Et derrière l'armoire, ces oreilles aussi touffues que des jambes en fin de grossesse, c'est un loup-garou à coup sûr!

Je sens que vous vous demandez si ce n'est pas l'absence de satisfaction du premier besoin (de fesse) qui a fait naître la seconde psychose. Mais non, comme vous le verrez, tout cela est parfaitement entremêlé, l'un dans l'autre. Comme autrefois Papa dans Maman. Aujourd'hui, c'est aussi à cause des Monstres que les amoureux n'ont plus une minute à eux. Ces malappris poussent Mini - tremblant - hors de son lit. Il progresse dans la nuit, lampe torche vacillante à la main... jusqu'au lit parental. Il a eu si peur! Le voilà bien rassuré,  au chaud ENTRE ses deux parents. Evidemment, il suffit de ramener Mini dans son lit. Mais l'ambiance est déjà cassée.

Une autre version (encore plus terrifiante) existe. 22h30, Mini au dodo depuis belle lurette, Papa et Maman se glissent sous les plumes. Configuration rare mais pas impossible, ils ne sont pas encore épuisés de leurs journées réciproques de multi-tasking. Tous deux lèvent le petit doigt pour effleurer la main de l'autre... Mais soudain ils se figent, auriculaire en l'air, au son d'un hurlement effroyable. Le concierge aurait-il retrouvé son chat égorgé par un pigeon? La concierge aurait-elle retrouvé son concierge égorgé par un chat égorgé par un pigeon?

Que nenni. C'est juste Mini, qui a vu dans ses cauchemars, poil au falzar, un Monstre Poilu, poil au turlututu, plus vrai que nature, poil à la confiture, aux mains pleines de doigts, poil aux noix et aux dents pointues poil au cul !

Evidemment, dans ces cas-là, poil aux bras, il suffit de le rassurer et le rendormir, poil au soupir. Mais l'ambiance est déjà cassée. POIL AU NEZ!

Bisoutch, et à la prochaine! Yotr

P.S. pour de nouveaux articles délirants, inscrivez-vous à mes réseaux ou à la newsletter!

 

(Image tirée du conte le Monstre Poilu, PEF et Henriette Bichonnier)

(Image tirée du conte le Monstre Poilu, PEF et Henriette Bichonnier)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Yannick On The Rocks

Blogueuse décalée et dévouée aux "Parents mais pas seulement".
Voir le profil de Yannick On The Rocks sur le portail Overblog

Commenter cet article