Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faire la paix avec son Plancton Intérieur

Faire la paix avec son Plancton Intérieur

Après mes deux derniers posts quasi sataniques ("Spécial Halloween: Alors ce deuxième?" et "Kaka le Splendide"), serait-il temps de call 911 pour me récupérer? Car aujourd'hui, le sujet est plus étonnant encore. Permettez-moi de vous révéler à votre plancton/panda/tigre intérieur. Et attention! Il faudra à tout prix éviter de l'éduquer (hors pipi sur le tapis et autres déprédations superflues).

Cela faisait si longtemps que mon propre chihuahua intérieur se languissait de vous présenter ses petits aminaux:

Wouf! Wouf! Wouf!

Ok, si vous n'êtes pas un canidé c'est obscur. Laissez-moi traduire le fond de sa pensée. En gros, les mamans et papas en devenir ou advenus doivent faire face à un défi majeur: s'assurer que leur rejeton aura assez de croquettes, le poil bien brossé, la truffe humide et le cerveau stimulé juste comme il faut. Chaque acte pèse lourdement sur son futur (plus-que-parfait) avec os et bonheur à profusion. Alors, comment faire pour faire au mieux? 

Vous l'avez peut-être déjà expérimenté: l'avalanche commence lors de la gestation. De toutes parts, c'est l'inondation. L'écuelle déborde d'informations. Il faut faire ceci, cela, se préparer à cela, et moi je faisais comme ceci et comme cela, puis il faut l'éduquer comme ceci, il doit savoir faire cela à tel âge, avoir telle activité.... etc. Le chiot jappe à peine que déjà un monceau d'injonctions lui plombe les pattes. Heureusement, ça lui est pour l'instant un peu égal (ça changera ne vous en faites pas). Tant qu'il a des léchouilles  tout va bien. En revanche, les parents - qui voudraient donc faire au mieux et se posent des tonnes de questions - en ont plein la gamelle.

Halte-là! Lisez plutôt ces quelques pistes

1. Elargissez votre perspective pour mieux vous recentrer sur votre animal intérieur.

Commencez simple et accessible. Identifiez d'abord  votre petite bête perso. C'est un poisson rouge? Assumez au même titre qu'un léopard des neiges. De toute façon un faux ego de lion sera moins bon conseiller qu'un authentique piscidé. Soyez vous-même, on ne le répétera jamais assez,  et vous n'êtes pas obligé d'en parler à tout le monde. (Surtout si c'est un chihuahua.)

Déclinez poliment votre identité pour apprivoiser la bête, et déclamez:
"Que mon instinct de tortue Caroline s'éveille, ici et maintenant!"

Bien joué, Task completed! Votre animal intérieur va désormais, en toutes circonstances, vous souffler des super solutions. N'oubliez pas: moins vous l'éduquerez, et plus il sera futé. S'il vous suggère des idées trop folles, vous pourrez toujours les adapter en version humaine. Mais respectez  toujours sa créativité porteuse de merveilleuses solutions! Par exemple, faire son nid dans le chêne peut devenir: construire une cabane dans la forêt. Ou alors gaver son oisillon piaillant de vers devient donner le biberon au bébé qui le réclame. (D'ailleurs vous avez déjà vu un oiseau qui faisait volontairement attendre son petit pour lui apprendre à espacer ses repas?)

Mais vous avez saisi l'idée.

 

Faire la paix avec son Plancton Intérieur

 

Maintenant que vous êtes bien accompagné par votre animal intérieur, passons à la deuxième étape. Il est temps de choisir à qui vous prêtez l'oreille, et comment.

2. Faites un tri drastique parmi les conseilleurs.

  1. Les Gentils Dauphins: OUI-DA. La grande majorité de personnes partagent leur expérience en toute bienveillance. Elles ont testé des pistes auxquelles vous n'aviez pas encore pensé. Ecoutez-les avec la même oreille amicale. Partager fait partie des plus belles choses de la vie. Et c'est comme ça que l'humanité a un peu progressé: en profitant de la mémoire et de l'expérience d'autrui. Testez par vous-même avant de valider et veillez à ce que tout d'un coup le "Gentil Dauphin" ne bascule dans la catégorie de la "Vilaine Gorgone" (voir plus bas). Ce qui vaut pour les uns ne vaut pas forcément pour les autres. Nous sommes tous des chercheurs comme le dirait mon professeur de yoga.
     
  2. Les Professionnels: OUI-DA. Certaines personnes ont fait des tas d'études qui leur donnent, comment dire, une assise certaine. Ne faites pas le savant parce que vous avez lu trois blogs "médicaux" et écoutez-les. Mais évitez de trop les multiplier car il y a forcément un moment où même les professionnels se contredisent. Surtout, tenez toujours compte de la petite voix de votre lémurien intérieur.
     
  3. Les Vilaines Gorgones: NIET-NIET. Quelques personnes-pois(s)ons vous feront sentir mal par leur science sur-infusée et leurs problèmes auditifs (elles parlent énormément et écoutent tout aussi peu). Dès que vous les avez identifiées - bouchez-vous les oreilles avec tout ce qui vous passe par la main, un pampers par exemple. Et souriez d'un air un peu contrit ("J'ai si froid aux tympans!")

Pour conclure, j'espère que ces quelques lignes ne m'ont pas fait tomber du côté des Vilaines Gorgones.

Et si cette histoire d'animal intérieur ne vous parle vraiment pas, fiez-vous simplement à votre instinct ;-)

 

WOUF

 

Faire la paix avec son Plancton Intérieur
Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Yannick On The Rocks

Blogueuse décalée et dévouée aux "Parents mais pas seulement".
Voir le profil de Yannick On The Rocks sur le portail Overblog

Commenter cet article